La Renaissance

La Renaissance commence vers la fin du XIV et s'achève à la fin du  XVI siècle. C'est une époque durant laquelle nous faisons de nombreuses découvertes archéologiques (vestiges grecs et romains) et scientifiques qui nous interrogent sur nos origines, notre place dans l'univers et nous inspirent. L'Italie est alors un véritable carrefour du monde (commerce, art, science,etc.), des artistes comme Léonard de Vinci essayent de représenter le monde tel qu'il est et non plus tel que la Bible le raconte. Les scientifiques également s'émancipent de la religion en prenant parfois des risques, par exemple le savant Giordano Bruno sera brulé vif pour avoir affirmé que la Terre était ronde (et non pas plate comme on le pensait à l'époque...).

 

Dans la continuité du peintre Giotto (fin du Moyen-âge) le mouvement de l'humanisme se développe dans toute l'Europe avec l'idée que l'homme est au centre du monde et qu'il est le maître de son destin. La musique se développera sous diverses formes avec des polyphonies de plus en plus complexes et qui commenceront à être théorisées,  la notion d'accord (ensemble d'au moins trois notes différentes) va alors apparaître.

L'école franco-flamande

L'école franco-flamande est un mouvement de renouveau musical qui se développe à partir du XVᵉ siècle dans les Pays-Bas bourguignons avant de se répandre dans toute l'Europe. Six générations de compositeurs développeront un style polyphonique complexe et qui sera à l'origine de notre musique moderne. Voici Johannes Ockeghem qui fut le compositeur le plus marquant deuxième génération (1450-1485) :

La troisième génération (1480-1520) est incarnée par le fameux Josquin des Prés, souvent considéré comme le plus grand compositeur de l'école franco-flamande :

Vous observerez les peintures originales de Jérôme Bosch (peintre néerlandais de l'époque ) 

L'âge d'or du luth

Suite à l'invention de l’imprimerie par Gutenberg en 1455, l’impression musicale est inventée par Hahn à Rome en 1476. Ainsi les partitions et les tablatures (méthode de notation simple pour les instruments à clavier ou à cordes pincées) permettent une meilleure diffusion des œuvres notamment pour le luth.

Le luth est un instrument à cordes pincées d'origine persane pour la forme générale et arabe pour la caisse de résonance. Durant la Renaissance il sera très prisé et joué par des compositeurs comme l'anglais John Dowland (1563-1626) :

John Dowland a également composé de magnifiques chansons :

Le luth aura du succès jusqu'à l'époque suivante : le baroque. Voici une petite présentation de cet instrument :

La Renaissance espagnole

Diego Ortiz (1510 -1570) est un compositeur qui, comme beaucoup d’autres musiciens espagnols de l’époque, s’exilera en Italie pour parfaire sa formation musicale. Rappelons que les accords commencent à être écrits et théorisés. Par exemple le Passamezzo Antico est un genre (et une danse) très courant à la Renaissance, il est reconnaissable par sa suite d'accords qui se répète en boucle. Voici le Passamezzo Antico de Diego Ortiz interprété par le musicien espagnol Jordi Savall à la viole de gambe (ancêtre du violoncelle) :

Admirez le réalisme des peintures de la Renaissance !

Tomás Luis de Victoria est un prêtre catholique, compositeur, maître de chapelle et organiste, le plus célèbre polyphoniste de la Renaissance espagnole, voici son Ave Maria :

L'air de cour

L’air de cour est un genre musical qui naît en France à la fin du XVI siècle et qui va s'épanouir jusqu'au milieu du XVIIsiècle (époque baroque) où il disparaîtra assez rapidement. Il est généralement écrit pour voix et luth, il garde une mélodie et une mesure simple afin de mettre en valeur le texte.

Charles Tessier (environ 1550-1610) est un compositeur et luthiste français, auteur de plusieurs recueils de chansons et d'airs de cour comme  Me voila hors du naufrage :

Voici un air de cour d'Étienne Moulinié (1599 - 1676), compositeur français du début de l'époque baroque :

Le Madrigal

Le madrigal est un genre vocal polyphonique italien qui s'est développé au cours de la Renaissance et au début de la période baroque (XVIᵉ siècle - début XVIIᵉ). Le compositeur adapte sa musique au sens du texte afin d'accentuer les sentiments et les passions. Voici un madrigal du grand maître de la polyphonie italienne Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525 - 1594) :

Claudio Monteverdi (1567 - 1643) est un compositeur italien dont les œuvres, essentiellement vocales, se situent à la charnière de la Renaissance et de l’époque baroque. Il est le dernier grand représentant de l'école italienne du madrigal, genre auquel il a consacré neuf Livres, voici l'un des ses plus connus :

Nous remarquons que la musique de la fin de la Renaissance sonne d'une manière remarquablement moderne. En effet, grâce à ses recherches sur la la polyphonie, elle a posé les bases de nos musiques d'aujourd'hui : les accords. L'art de créer et d'enchaîner les accords se nomme l'harmonie, elle sera au cœur de l'esthétique de l'époque suivante : l'époque baroque.