L'Antiquité

C'est la première période de l'Histoire, elle arrive après la Préhistoire et précède le Moyen Âge. Elle commence avec l'invention de l'écriture, environ 3500 ans avant Jésus-Christ et s'achève avec la chute de l'Empire romain en 476.

1. La Mésopotamie (entre -3400 et -2900)

La Mésopotamie était une région du Moyen-Orient qui correspondait pour sa plus grande part à l'Irak actuel. On lui doit l'invention de l'écriture.

Les Chants hourrites sont une collection de trente-six morceaux de musiques gravés en écriture cunéiforme sur des tablettes d'argile extraites de l'actuelle Syrie, qui remontent approximativement à 1400 avant J-C. L'une de ces tablettes, qui est presque complète, contient l’Hymne à Nikkal (aussi connue sous le code h.6), en faisant le plus ancien exemple connu de notation musicale au monde, le compositeur reste inconnu.

L’Épopée de Gilgamesh est un récit épique de la Mésopotamie. Faisant partie des œuvres littéraires les plus anciennes de l’humanité (2100 av. J-C). Elle relate les aventures de Gilgamesh, roi d'Uruk, peut-être un personnage ayant une réalité historique, mais en tout cas une figure héroïque, et aussi une des divinités infernales de la Mésopotamie ancienne. Cette épopée est un récit sur la condition humaine et ses limites, la vie, la mort, l'amitié, et plus largement un récit d'apprentissage sur l'éveil de son héros à la sagesse. Voilà comment elle devait être chantée à l'époque :

2. L’Égypte antique (de environ -3150 à -30)

L'Égypte antique est une ancienne civilisation du Nord-Est de l'Afrique, concentrée le long du cours inférieur du Nil, dans ce qui constitue aujourd'hui l'Égypte. Nous n'avons retrouvé aucune trace de musique écrite, il nous est donc impossible de rejouer les mélodies des égyptiens. Cependant si on observe les peintures de  cette époque nous remarquons que la musique y était très présente :

3. La Grèce antique (de -776 à -323)

Inscription de Seikilos

Nous avons pu déchiffrer une quarantaine de partitions dans la notation musicale grecque, et les théories musicales des philosophes de l'époque tels que Pythagore et Aristoxène sont très bien documentées. Par exemple l’épitaphe de Seikilos (ou chanson de Tralles) est un fragment d'inscription lapidaire grecque, partiellement accompagné d'une notation musicale, gravé sur une colonne de marbre placée sur la tombe qu'a fait ériger un certain Seikilos pour son épouse ou son père, près de Tralles, en Asie Mineure. Elle date du deuxième siècle avant J-C.

Voici une description plus générale et plus technique :