L'Afrique  de  l'Ouest

Présenter les musiques d'Afrique de l'Ouest n'est pas chose aisée car nous y retrouvons une très grande diversité culturelle avec de très nombreuses langues et des frontières parfois éloignées de la réalité ethnique.

ouest-afrique-1.gif

Le Mali

Le Mali se situe au centre de l'ancien Empire Mandingue, dont la langue le Bambara est encore parlée aujourd'hui. L'artiste de musique mandingue le plus connu aujourd'hui pourrait être Salif Keita, le voici en compagnie de la Cap-verdienne Césaria Evora :

A l'origine les griots sont des familles musiciens ayant pour rôle de raconter l'histoire des rois et des peuples. Ils se transmettent leur connaissance de la musique et de l'histoire de génération en génération, par exemple le chanteur/guitariste Habib Koité est issu d'une grande famille de griots :

Le guitariste Ali Farka Toure, originaire du Nord du Mali, chante dans différentes langues telles que le songhaï, le peul, le touareg et bien sur le bambara. Son style est souvent appelé le "blues du désert", le voici en compagnie de son ami Boubacar Traore :

Appelée poétiquement la "tisseuse de vent", la kora est un instrument  à cordes pincées qui serait originaire de Gambie mais que l'on retrouve aujourd'hui dans toute l'Afrique de l'Ouest. Le malien Ballake Sissoko est l'un des joueurs de kora les plus célèbres :

Le Niger

Le Niger est un pays multiethnique et constitue une terre de contact entre l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique du Nord . Il est habité au Nord par touaregs (cf. Le Maghreb) mais aussi les peuls. Voici un rassemblement traditionnel des tribus peuls woodabes dans lequel les femmes choisissent un mari parmi les hommes qui se maquillent, dansent et chantent afin de les séduire :

Le Sénégal

Le Sénégal est célèbre pour ses polyrythmies complexes jouées aux percussions et notamment au sabar, instrument popularisé à travers le monde grâce à des artistes comme Doudou N'diaye Rose :

Le sabar désigne également une danse traditionnelle dans laquelle les musiciens suivent le danseur (et non l'inverse...) :

Le garango, aussi appelé le "tambour qui parle" est également une percussion typique du Sénégal qui nous rappelle l'une des fonctions premières de la musique qui permettait de communiquer à distance d'un village à l'autre ou encore de transmettre des messages du roi :

Les Baye Falls constituent une confrérie religieuse et une branche du soufisme. Ils pratiquent l'Islam à travers différents rituels musicaux parfois mal vues par les autorités religieuses. Suite à la diaspora sénégalaise nous pouvons les retrouver aujourd'hui aux quatre coins du monde :

Le mbalax est sans doute la musique la plus populaire du Sénégal dont les paroles sont le plus souvent chantées en wolof (dialecte le plus parlé dans le pays) et qui regroupe des instruments modernes et traditionnels sénégalais, voici le célèbre Youssou N'dour :

La Côte d'Ivoire

Outre ses musiques traditionnelles, la Côte d'Ivoire est connue pour ses chanteurs engagés comme Tiken Jah Fakoly qui dénonce systématiquement les dictateurs des pays africains, il sera d'ailleurs menacé de mort et vivra un temps exilé au Mali. En 2007, lors d'un festival de rap à Dakar, il demande entre autres au président sénégalais Wade de « quitter le pouvoir s'il aime le Sénégal » ce qui lui vaudra une interdiction du territoire sénégalais :

Voici le chanteur ivoirien engagé Alpha Blondy dénonçant les assassinats de journalistes, les dictatures africaines et l'ingérence étrangère :

Le Nigeria

Le Nigeria est le pays le plus peuplé et le plus riche d'Afrique (malgré les grandes inégalités sociales), ancienne colonie britannique, sa langue officielle est l'anglais. Le premier musicien nigérien à devenir célèbre internationalement est le saxophoniste Fela Kuti dans les années 1970 avec son style original nommé l'afrobeat :

Aujourd'hui le hip-hop nigérien rencontre un immense succès aux quatre coins du monde avec notamment le chanteur P-Square :

Ou encore le style "afropop" de la chanteuse Yemi Alade :